Andy Warhol sur le-pop-art.com Andy Warhol on poparthistory.com
Le Pop art > Andy Warhol
Oeuvres d'art
Oeuvres
Galerie d'art virtuelle des oeuvres d'art des artistes Pop art.
Voir les oeuvres d’art Pop art

Andy Warhol, biographie de l'artiste

Andy Warhol est une figure centrale du Pop art. L'artiste à produit des oeuvres qui ont marqué l'histoire de l'art (Marilyn Monroe, Campbell's Soup, etc.) et sa biographie ne laisse personne indifférent

Andy Warhol

Andrew Warhola (6 août 1928 au 22 février 1987), connu sous le nom d'Andy Warhol, était un artiste américain et une figure centrale dans le mouvement artistique du Pop art. Après une carrière réussie en tant qu'illustrateur commercial, Warhol est devenu célèbre dans le monde entier pour son travail en tant que peintre, réalisateur de films avant-gardistes, producteur de musique et auteur.

Warhol a été le sujet de nombreuses expositions rétrospectives, de livres et de documentaires depuis sa mort en 1987. Warhol a inventé l'expression « 15 minutes of fame » (15 minute de gloire), qui se rapporte à l'état passager de la célébrité. Cette célébrité est rattachée à l'attention des médias sur un sujet, qui s'évapore aussitôt que l'attention est portée sur un nouveau sujet.

La première exposition Pop art solo d'Andy Warhol a été accueillie à la galerie Eleanor Ward's Stable de New York, du 6 au 24 novembre 1962. Les oeuvres exposées incluaient Marilyn Diptych, 100 Soup Cans, 100 Coke Bottles et 100 Dollar Bills. À cette exposition, l'artiste a rencontré pour la première fois John Giorno qui tiendrait le premier rôle dans le premier film de Warhol, Sommeil, en 1963.

C'est au cours des années 1960 que Warhol a commencé à faire des peintures iconiques de produits américains tels que Campbell's Soup Cans de la Campbell Soup Company et les bouteilles Coca-Cola, ainsi que des tableaux de célébrités telles que Marilyn Monroe, Troy Donahue, et Elizabeth Taylor.

Il a fondé « The Factory », son studio, au cours des années et a rassemblé autour de lui un large éventail d'artistes, d'écrivains, de musiciens et de célébrités « underground ».

Il s'est ensuite dirigé vers la sérigraphie, qu'il produisait en cherchant non seulement à rendre « artistiques » des produits fabriqués en masse, mais en popularisant la production massive de l'art lui-même. En minimisant son rôle dans la production de son travail et en déclarant qu'il voulait être « une machine », Warhol a déclenché une révolution dans l'art. Son travail est rapidement devenu populaire ainsi que controversé.

Warhol a eu une réémergence avec la critique positive et le succès financier dans les années 1980, en partie en raison de son affiliation et des liens d'amitié établis avec un certain nombre de jeunes artistes prolifiques qui dominaient le « marché haussier » du New York des années 80 : Jean-Michel Basquiat, Julian Schnabel, David Salle et d'autres soi-disant néo-expressionnistes ainsi que des membres de la trans-avant-garde d'Europe, y compris Francesco Clemente et Enzo Cucchi.

Dans cette période, Warhol a été critiqué pour être devenu simplement un "artiste d'affaires." En 1979, plusieurs commentaires défavorables ont été dits sur son exposition de portraits de personnalités des années 1970, les qualifiant de superficiels, faciles et commerciaux, sans profondeur ou sans indication de l'importance du sujet.

Cette critique a eu des échos jusque dans son exposition de 1980. Dix portraits étaient exposés au Musée juif de New York, intitulés Génies juifs.

Warhol, qui ne présentait aucun intérêt dans le judaïsme ou dans des questions d'intérêt pour les Juifs, avait écrit dans son journal : « Ils vont vendre ».

Avec le recul, cependant, certains critiques en sont venus à voir Warhol et la superficialité de la commercialisation comme « le plus brillant miroir de notre temps », soutenant que « Warhol s'était emparé de quelque chose d'irrésistible dans la culture américaine dans les années 1970 ».

Warhol a également eu une intense fascination pour le « glamour » d'Hollywood. Il a dit: « I love Los Angeles. I love Hollywood . They're so beautiful. Everything's plastic, but I love plastic. I want to be plastic. » (J'adore Los Angeles , j'adore Holywood, Ils sont tellement beaux. Tout est plastique mais j'aime le plastique, je veux être plastique.)

Voir les oeuvres d'Andy Warhol (Pinterest)
Le Pop Art aux États-Unis


Lecture Andy Warhol